Catégories
aikido

L’aïkido traditionnel

L’aïkido, art martial d’origine japonaise, est une discipline qui ne vise pas la destruction de l’autre mais la construction de soi. Régulateur des agitations de la vie moderne, il permet à chacun, sans aucune discrimination d’âge, de sexe ou de condition physique, d’apprendre à se sortir de situations de plus en plus difficiles sans recourir à la violence.

Héritier de la connaissance des techniques de combat des samouraïs, Maître Morihei Ueshiba, le fondateur de l’aïkido, a su harmoniser philosophie et art de combat pour créer une discipline martiale authentique répondant aux besoins des hommes et des femmes de la société actuelle. L’aïkido se structure autour de symboles qui sont les techniques (son langage). Ces techniques doivent être comprises comme un ensemble d’outils, non comme une finalité ni comme l’objet même de la recherche. Au travers de l’étude des techniques martiales, cette discipline traditionnelle propose une voie de changement.

l’aïkido exclut toute forme de compétition : pas de rivalité ni de jalousie, l’ambiance qui se dégage d’un dojo est donc particulière, faite de respect et de reconnaissance mutuelle. Hommes et femmes de tous milieux et de toutes conditions physiques travaillent ensemble, les plus anciens amenant leur expérience aux débutants – et réciproquement.

Les techniques d’aïkido sont des projections, des contrôles ou des immobilisations qui sont effectués en utilisant la force de l’autre. On peut pratiquer à main nue contre un ou plusieurs adversaires, armés ou non. Le but de l’aïkido n’est pas de corriger les autres, mais de se corriger soi-même. La pratique des armes (bâton, sabre et couteau en bois) est un outil pédagogique pour travailler les bases utilisées dans l’aïkido : la distance, l’attitude, des notions telles que la prise du centre (principe favorisant de manière optimale la possibilité de contrôler de son adversaire) acquièrent une nouvelle lisibilité pour l’apprenant.

La technique d’aïkido, ne se laisse jamais – comme tout ce qui est du domaine de l’art – enfermer dans des tentatives de normalisation : elle échappe avec ténacité à toute fixation par l’image, par les mots, ou par les nomenclatures. L’aïkido est un art : il s’adapte aux qualités – et aux limites – de « l’artiste » qui crée sa technique à partir des principes de base qui eux, sont immuables. Autant de professeurs, autant de dojos, autant d’aïkidos.

Une pratique de santé

l’aïkido développe la motricité, la précision des gestes, la mobilité articulaire, le maintien (« Shizei »). On apprend à utiliser son corps d’une façon saine et efficace, ce qui se répercute dans tous les gestes de la vie quotidienne. Un travail respiratoire régulier, basé sur les principes de l’énergétique chinoise, améliore la santé en général et le système cardio-vasculaire en particulier.

Confiance en soi

L’apprentissage des techniques de combat, basé sur le respect de l’adversaire, permet de prendre confiance en soi, de dominer la peur de la violence, de canaliser son agressivité et son stress. L’application des techniques demande de la concentration et du sang-froid. L’aïkido développe les réflexes. Elle aide les enfants et les adolescents qui la pratiquent à positionner leur corps dans l’espace : en travaillant au sein du groupe sur le tapis, chacun apprend à affirmer sa place, à faire valoir ce qu’il est, tout en étant ouvert et disponible à ce que sont les autres.

Un chemin vers l’autonomie

l’aïkido est une méthode de développement personnel ouverte. Il est proposé dès le départ au pratiquant de s’investir dans sa recherche, de ne pas rester passif, de se former un oeil critique. Par la suite, il sera amené à retransmettre ce qu’il a appris, et petit à petit à se séparer du  » modèle  » de l’enseignant pour développer un aïkido sincère, authentique et personnel.

Une discipline accessible à tous

La recherche fondamentale de l’aïkidoka est celle de l’Harmonie. Il s’agit de trouver son propre équilibre, de s’accorder avec les autres, avec son environnement en général. Chacun peut donc se conformer à ses possibilités physiques personnelles, le but étant précisément de mieux les connaître.

Une telle pratique est accessible à tous, sans distinction de genre, des enfants (l’âge minimal pour la pratique se situe souvent aux alentours de 8 ans, mais au dojo de Barby, nous n’accueillons les pratiquants qu’à partir de 15 ans) aux aînés (il n’y a pas de limite). Chacun va progressivement améliorer ses capacités de réaction face aux agressions, mieux gérer son stress et son potentiel physique, mental et émotionnel

L’EPA, école européenne d’aïkido traditionnel

Les dojos Aikido 73 de Barby adhère à L’EPA (Europe Promotion aïkido) / ISTA (International School of Traditional aïkido), deux regroupements qui se consacrent au développement de l’aïkido traditionnel selon la voie tracée par le fondateur, Morihei Ueshiba. L’EPA et l’ISTA ont été fondés par le Senseï Alain Peyrache, pionnier de l’aïkido en Europe, expert reconnu mondialement pour la qualité de sa pratique et la profondeur de son enseignement.

Le mode d’organisation choisi par les enseignants de l’EPA/ISTA est celui utilisé dans tous les budos traditionnels japonais : un maître, un dojo. Cette structuration n’est pas étrangère à notre culture occidentale : elle existe dans le monde de l’artisanat. Les boulangers, les maçons de qualité sont recherchés pour l’excellence de leur savoir-faire et la qualité de leurs produits. Les artisans moins exigeants n’ont pas la même valeur. Il en est de même dans l’aïkido traditionnel.

Cette approche originale est la spécificité de l’EPA / ISTA, au-delà même des frontières européennes. En Europe en effet, la pratique de l’aïkido a été souvent intégrée à des structures administrant habituellement des pratiques sportives, habituées à leurs repères. L’aïkido du fondateur est pourtant opposé radicalement à toute idée de norme, à toute nomenclature, à toute unification de méthode, à tout classement des individus sur une échelle de performance quantitative. Selon les mots mêmes d’O Sensei, l’aïkido est le contraire d’un sport.

Chaque professeur, à la manière d’un artiste, développe sa propre recherche, suit un chemin qui lui est spécifique. La richesse de l’aïkido est faite de la diversité de ses artistes et de la profondeur de leur démarche : leur authenticité est liée à leur individualité. La qualité d’un travail s’évalue, mais ne se mesure pas : graduerait-on, sur une échelle normalisée, la qualité de deux comédiens ou de deux cinéastes ? Chacun se dirige vers l’artiste qui le nourrit. De la même manière, dans cet art merveilleux qu’est l’aïkido, c’est à chaque élève de trouver le professeur qui lui convient.Un enseignement de qualité

Un fonctionnement au service de l’aïkido

Un budget de fonctionnement administratif réduit au strict minimum, l’essentiel est réservé aux adhérents dans le but de développer la discipline : Conseils et aide pour la création de nouveaux dojos. Edition de cahiers techniques. Animée et développée par des enseignants de diverses nationalités, l’E.P.A. a son siège à Bruxelles .

De nombreux stages en France et en Europe

Accessibles pour tous, ils permettent aux pratiquants de se perfectionner au contact d’autres professeurs ainsi qu’en confrontant leur pratique et leur expérience à celles d’aïkidokas du monde entier.

En savoir plus : http://www.dojo-aikido-ista.com

Catégories
En pratique

En pratique

Le dojo est hébergé dans les spacieux locaux du Centre Sportif et Artistique du 13e bataillon des chasseurs alpins, avenue René Cassin, à Barby (juste derrière l’aérodrome de Challes-les-Eaux, à proximité de Chambéry).

Notre association Aïkido 73 est ouverte à toutes et tous, à partir de 15 ans. Les inscriptions sont possibles à tout moment de l’année.

Etre accueillis sur un terrain militaire nous oblige à respecter certaines contraintes d’organisation. Pour participer à un cours de découverte, nous vous invitons à nous contacter au moins 48h à l’avance (voir la page contact). Votre nom sera transmis à l’accueil et vous pourrez entrer sur présentation d’une pièce d’identité. Nous conviendrons d’une heure de rendez-vous sur le parking pour vous orienter dans ce grand terrain. Aux horaires des cours, vous pouvez vous garer dans l’allée longeant le terrain (derrière le panneau d’interdiction de stationner qui n’est valable qu’en journée).

Une fois inscrit, vous recevrez une carte d’accès et l’entrée se fera sans problème.

Pour plus de détails sur les tarifs, vous pouvez télécharger la fiche d’inscription en suivant ce lien.

Les cours ont lieu tous les mercredis et les vendredis selon un planning défini chaque trimestre, de 19h30 à 21h (prévoir une arrivée à 19h15). Rentrée 2022 : la saison reprendra le 21 septembre.

Le premier cours, venez avec un vêtement souple (sans fermeture éclair, pour ne pas endommager les tatamis) et une paire de tongs pour vous déplacer des vestiaires à la salle.

pour en savoir plus : je souhaite découvrir l’aïkido. Que va-t-il se passer pendant mon premier cours ?